FANDOM


ENCYCLOPÉDIE DE LA BANDE DESSINÉE DE JOURNAL AU QUÉBEC 1918-1988 Modifier

Visitez notre page Facebook et adhérez à notre groupe: https://www.facebook.com/groups/1957307814484818/


Des bédéistes de talentModifier

Jacques Gagnier (1917-1978) QuébecModifier

Bien que les journaux québécois n'aient jamais publié de BD de Jacques Gagnier, nous avons quand même fait une page pour cet excellent artiste dont de nombreuses illustrations de qualité ont orné les pages de ces journaux et revues.


CCF20171012

Illustration de Jacques Gagnier dans La Revue Populaire.

Biographie:

Illustrateur et graphiste, Jacques Gagnier est né à Montréal, 25 juillet 1917. Son père est corniste dans l'orchestre symphonique de Montréal. Il fait ses études à l’École supérieure Saint-Viateur, puis à l’École des beaux-arts de Montréal. Il étudie également la peinture pendant trois ans.

Il fait ses premières armes comme illustrateur et caricaturiste dans Quartier latin, en 1935. De 1939 à 1942, il collabore avec l'auteur Gratien Gélinas, créateur du personnage de Fridolin. Pour Radiomonde, Gagnier réalise des dessins d’humour ainsi qu'une BD mettant en vedette le personnage. Il produit également les décors, les affiches et les programmes des spectacles Les Fridolinades.

En 1940, il entre à La Patrie où il réalise des illustrations et des caricatures. À partir de 1944, à la suite de la disparition soudaine d’Arthur LeMay, qui occupait cette fonction, Jacques Gagnier publie chaque dimanche une chronique humoristique sous forme de bandes dessinées et de dessins d’humour. Cette planche hebdomadaire, intitulée La Vie en images, aborde les thèmes d’actualité : les élections, la guerre, les politiques économiques et sociales, la mode, les arts, les vacances, le travail, etc. Gagnier rassemble en album plusieurs de ses planches dans l’album La Plume au vent, publié par les Studios Lany, en 1946. Aujourd’hui pratiquement introuvable, cet album a été partiellement réédité par les éditions de La Pastèque en 2002, sous le titre Retour de vacances. Gagnier quitte La Patrie en 1947. Il livre des illustrations pour le Bulletin des agriculteurs, à partir de 1955, et des caricatures au Devoir, de 1961 à 1967.

Vers 1945, il fonde le Studio Jacques Gagnier, qui devient, en 1965, le Studio Gagnier, Fleury et Associés. Il réalise plusieurs travaux graphiques : maquette et graphisme des livres de Félix Leclerc et Jacques Hébert, dessins publicitaires pour la bière Molson et la station radiophonique CKAC, etc.

Pour les éditions Fides, en 1955, Jacques Gagnier illustre, sur un scénario de Marcel Plamondon, Le Frère André. Cet album de 62 pages, le premier de la collection « Trésor de la jeunesse », raconte la vie du fondateur de l’oratoire Saint-Joseph. Méconnaissable, Gagnier y délaisse son style humoristique habituel pour adopter un dessin réaliste moins dynamique, mais plus approprié au sujet.

Jacques Gagnier consacre ses temps libres à la peinture et à l'aquarelle. Ses tableaux représentent souvent le centre-ville de Montréal. Il remporte le troisième prix au premier Festival national de la caricature en 1963. Jacques Gagnier décède à Montréal en décembre 1978.

Source: Michel Viau


Publications au Québec


La vie en images

La Vie en Images de Jacques Gagnier dans le journal La Patrie du Dimanche du 6 février 1944


  • Origine: québécoise
  • Dessinateur: Jacques Gagnier
  • Scénariste: Jacques Gagnier
  • Format: tabloïd noir et blanc
  • Support: papier journal ordinaire
  • Périodicité: hebdomadaire
  • Date de début: 6 février 1944
  • Date de fin: ?
  • Nombre de planche publiée: ?
  • Genre: éditorialiste


Merci à Michel Viau pour les informations.




Liens intéressants:

Contactez nous pour toute question:

  • anfo45@maskatel.net


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .